Né en 1991 en Tanzanie, Lil Jay alias L’Afro-dit a commencé le Rap à l’âge de 10 ans à Meyrin, Genève. Inspiré par ses frères – l’un rappeur, l’autre aux États-Unis, il prit le chemin de la musique. Il enregistrera son premier couplet en anglais avec l’aide de son frère et de Dopha, un rappeur du groupe « La Résistance ». En 2004, Il entra au cycle d’orientation de la Golette et commença à rapper en français avec d’autres jeunes de Meyrin. La Maison Vaudagne et l’Undertown proposaient des ateliers de rap où les rappeurs de Meyrin venaient partager leurs textes. Lil Jay a finalement rejoint un groupe de rap nommé Equipe 2 Chok (E2C) et composé des rappeurs Naz-k, Sang1, Vecto, Diano, Zoko et Nefaste. Un an plus tard E2C devint Spe-6-men, et les jeunes de Meyrin commencèrent à apprécier et supporter le groupe.«LaRéunion», premier titre de Lil Jay en featuring avec Diano, fut immédiatement populaire dans le quartier Meyrinnois. Simultanément, Lil Jay enregistrait des titres avec d’autres artistes de Meyrin et Genève, notamment Zilba, connu sous le nom Double Z aujourd’hui, ainsi qu’Omega, Redblack, Loga, Nemate et El one. En 2006 Lil Jay déménagea à Mont-Sur-Rolle dans le canton de Vaud. A Rolle alias « La capitale », il rencontrera des jeunes de quartier également ancrés dans le mouvement Hip Hop. Il a collaboré avec plein de rappeurs de la région dont K-ri, S-plicit, FAB, La Source, Bosko, Zoran, K-lu, Andrea, Yohan entre autres. En 2007 Il s’envola pour l’Ethiopie pour les études. A Addis Abeba, il a collaboré avec 3 artistes locaux dont deux ont vécu aux États-Unis : Young Killa, aujourd’hui connu sous le nom de Bass Violator,  Ej et Killa Kat qui vient de l’Afrique du Sud. C’était le premier enregistrement en featuring avec des artistes anglophones et Lil Jay avait vraiment apprécié la langue de Shakespeare et leur manière de travailler. En 2008, il se rend au Canada et continue à collaborer avec des rappeurs et des beat maker, dont Chris Bennett, Tj (Winnipeg), et Risk (Toronto). En 2012 Il revient en Suisse et reprend sa collaboration avec Diano, son collègue et ami, qui continue à produire et mixer quelques-unes de ses chansons. En 2014 Il enregistre le titre « Plus rien ne m’étonne » en featuring et mixé par Diano. Ce titre a obtenu la reconnaissance des jeunes meyrinnois, genevois et vaudois, ainsi que d’autres rappeurs. Entre 2015 et 2016, Lil Jay se produit en concert en solo à plusieurs reprises. Son nouveau titre « Get this paper » lui permet d’affirmer son image et son style de rap unique, alliant français et anglais. Cetitre, produit et mixé par Sergio, un beat maker de Meyrin, a donné suite à un clip vidéo réalisé par Eliot. En 2016, une nouvelle histoire commence. Lil Jay crée le mouvement LFM, la Famille, qui a pour but de mettre en avant les talents cachés des artistes et la culture Hip Hop, qui trop souvent restent tapis dans l’ombre, par manque de ressources ou par manque de chance. Ce mouvement est d’ores-et-déjà soutenu par plusieurs artistes, tels que N. (Nadège), graphiste et créatrice du logo LaFamille, Mista Tim avec un morceau et un featuring, F.A.B qui à fait partis de la mixtape  » Face J » et un amis de longue date, Chantal avec qui elle a enrengistré chez Diano, Diano avec tous les mix dont il a participé, NOS DOS pour le clip « Money & Power» , Eddy Allaman pour le clip « Sipping Lean», Urbanity management pour le showcase à Sierre, VS, l’Ecole Hôtelière de Lausanne et la commitée d’art pour l’event « EHL Got talent »  et finallement Andrea Zimansky qui lui propose souvent des productions phase A. Lil Jay espère un jour faire que ce mouvement et son message résonnent dans toutes les oreilles….. partout dans le monde.